Le perfide Martin Kobler, chef de la Mission d’assistance des Nations-Unies pour l’irak, qualifié de « menteur professionnel » par l’ancien maire de New-York, Rudy Giuliani, s’est encore surpassé dans sa lettre du 6 avril qu’il a largement distribuée à Genève, Berlin, New-York et Washington.

 

N’en étant pas à un mensonge près, il a porté des accusations aussi fausses que ridicules contre les résidents du camp Liberty prétendant que les observateurs ne pouvaient pas y circuler librement, que des murs de protection avaient été brisés pour servir de matériaux dans la construction d’un terrain de sport et que les sacs de sable destinés à protéger les baraquements étaient utilisés pour des travaux de maçonnerie. Ces déclarations fantaisistes servent de prétexte au pouvoir irakien pour interdire l’accès au camp de 200 000 sacs de sable achetés par les résidents en dépit des promesses qui leur ont été faites, le 28 mars par une délégation d’officiers irakiens venus inspecter le site.

 

Une telle mauvaise foi est intolérable et discrédite l’ONU dont le secrétaire général Ban Ki-moon serait bien inspiré de prendre la mesure qui s’impose : le remplacement pur et simple de Martin Kobler par un représentant honnête et impartial. Mais on voit mal l’ONU désavouer son représentant, compromettre ses bonnes relations avec Maliki, perturber un équilibre apparemment fragile pour régler un problème qui ne concerne que trois milliers d’exilés dans un pays de trois millions d’habitants. Martin Kobler partira un jour, avec les honneurs et de l’avancement. Puisse son remplaçant ne pas lui ressembler !

 

Une résolution encourageante

La commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis a unanimement approuvé la résolution bipartite H.Res.650 intitulée : Prévoir la sureté et la sécurité des dissidents iraniens vivant dans le camp Liberty / Hurriya en Irak et…

Une lueur d'espoir

Le Département d’Etat américain s’est ému du récent massacre survenu à Achraf et de la situation actuelle des résidents du camp Liberty. Madame Beth Jones, Secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires du Proche-Orient a écrit à la Présidente élue de…

Une loi qui peut tout changer

Approuvée par le Congrès et par le Sénat des Etats-Unis d’Amérique, la Loi des Finances 2015, qui alloue un budget de 47 milliards de dollars au Département d’Etat a été ratifiée le 16 décembre 2014 par le président Barack Obama.…

Une loi en faveur des résidents du camp Liberty

Le président américain a ratifié le 25 novembre 2015 une loi adoptée par le Congrès demandant la protection des opposants iraniens résidant au camp Liberty en Irak. C’est la première fois que les demandes de protections des habitants du camp…

Une intension courageuse

Il est des situations où la parole ne suffit plus et où, quand elle est possible, l’action s’impose. Un groupe de personnalités américaines amies de la Résistance iranienne vient d’en donner la preuve. Après s’être maintes fois exprimées dans des…

Une agression aveugle et lâche

Au matin du 9 février, une pluie d’obus de mortiers et de roquettes s’est abattue sur les baraquements du camp Liberty. En raison de la faible superficie de la cible, moins d’un demi- kilomètre carré, tous les projectiles ont fait…

Un huitième mort à Liberty

Grièvement blessé au ventre, aux vertèbres et à la moelle épinière lors de l’attaque à la roquette du camp Liberty, le 9 février dernier, Hamid Rabi, membre de l’OMPI est décédé le 13 février dans un hôpital de Bagdad. A…

Pour que cesse le blocus médical de Liberty

Nouri al-Maliki n’est plus au pouvoir en Irak, mais ses successeurs poursuivent la même politique répressive à l’encontre des résidents du camp Liberty. Les forces armées irakiennes leur imposent un sévère blocus médical qui a déjà fait 23 victimes décédées…

Pluie de roqettes sur Liberty

Le samedi 15 juin, pour la troisième fois, le camp Liberty a été bombardé par des éléments de la force terroriste Qods avec la complicité et le concours des forces armées irakiennes. Entre 13h15 et 13h25, quarante roquettes se sont…

Nouvelles d'Achraf et de Liberty

Le déplacement des résidents d’Achraf vers le camp Liberty se poursuit avec son lot de brimades, d’humiliations, de vols et d’agressions. Chaque convoi est l’objet de contrôles interminables, d’interdictions et de confiscations. Le 27 août, pour avoir osé protester contre…