Un événement considérable s’est produit le 17 juillet 2008 : une déclaration de soutien à la Résistance iranienne, signée par 290 députés français de toutes tendances politiques a été présentée à la presse, dans les locaux de l’Assemblée Nationale, en présence de Maryam Radjavi et de nombreuses personnalités françaises et étrangères dont une délégation de parlementaires d’Outre Manche qui viennent d’obtenir le retrait de l’OMPI de la liste britannique des organisations terroristes.

L’appel, lancé par Jean-Pierre Brard (GDR, Seine-St Denis), Gérard Charasse (apparenté SCR, Allier), Jean-Philippe Maurer (UMP, Bas-Rhin) et Pascal Terrasse (SRC, Ardèche), s’inquiète des terribles violations des droits de l’Homme en Iran, comme les pendaisons publiques, les exécutions d’adolescents, les arrestations massives des jeunes et des femmes, les emprisonnements arbitraires et les persécutions policières qui se multiplient jour après jour.

Il déclare que, dans ce contexte, les propositions en faveur de la paix et de la stabilité dans la région du Moyen-Orient, présentées par le Conseil national de la Résistance iranienne retiennent toute l’attention des signataires et bénéficient de tout leur appui, dans la mesure où ces propositions rejettent à la fois la guerre et la complaisance comme solutions à la crise iranienne et préconisent une troisième voie : celle d’un changement démocratique par le peuple iranien et sa Résistance organisée..

 

 

Lors de la conférence, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a remercié chaleureusement les députés français et a dit de cette déclaration qu’elle était « un manifeste pour empêcher l’intégrisme islamique et le terrorisme de se développer et pour empêcher une nouvelle guerre dans la région ». La France, a-t-elle ajouté, a une lourde tâche à la présidence de l’Union Européenne. Elle se trouve devant un choix : poursuivre la politique de complaisance et la reddition devant le fascisme religieux en acceptant les mollahs armés de la bombe atomique ; où assurer le leaderships  des pays européens qui respectent l’état de droit, en écartant les obstacles sur la voie de la Résistance, en adoptant une politique de fermeté vis-à-vis des mollahs et en soutenant un changement démocratique en Iran.

Les organisateurs de la manifestation ont déclaré au final : « Nous pensons que le moment est venu pour la France de proposer à l’Union Européenne, le retrait de l’OMPI de sa liste des organisations terroristes. Nous allons agir dans ce sens. »

Vaste consensus pour un Iran libre

Organisé à Achraf 3, la cité de l’OMPI en Albanie, le Sommet mondial pour un Iran libre 2021 s’est tenu du 10 au 12 juillet sous la forme d’une vidéoconférence avec 50 000 connexions dans 105 pays. 1029 personnalités y…

Une reconnaissance européenne

Dans le courant du mois de mars 2010, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, s’est rendue successivement à Helsinki et à Berlin pour y rencontrer des personnalités et des parlementaires de diverses tendances et évoquer avec eux les…

Une majorité de députés français se prononce en faveur de la Résistance iranienne

Un événement considérable s’est produit le 17 juillet 2008 : une déclaration de soutien à la Résistance iranienne, signée par 290 députés français de toutes tendances politiques a été présentée à la presse, dans les locaux de l’Assemblée Nationale, en…

Une énorme erreur stratégique

Lors de la conférence de Port Marly, le 27 avril, le général Wesley Clark, ex commandant suprême des forces alliées en Europe et ancien candidat à la présidence des Etats-Unis a déclaré que sa responsabilité en tant qu’être humain était…

Un vaste soutien international

La communauté internationale ne reste pas insensible au soulèvement du peuple iranien et lui manifeste son soutien par des manifestations et des messages de sympathie. Un grand rassemblement de membres et de partisans de la résistance iranienne s'est tenu le…

Un mouvement international pour la protection d'Achraf

A l’invitation du Comité suisse pour la défense d’Achraf, un panel impressionnant de personnalités, de parlementaires et de juristes de divers pays du monde s’est réuni le 10 août à Genève pour exhorter à la protection d’Achraf et rappeler à…

Un message émouvant de Danielle Mitterrand: Les murs d'Achraf

Danielle Mitterrand, présidente de France-Libertés, a fait parvenir un message lu lors de la conférence du 21 septembre organisée à Genève au siège européen des Nations-Unies sur le thème des obligations de l’ONU vis-à-vis d’Achraf. Nous en publions ici de…

Un gros effort de communication

Le sort des résidents d’Achraf et la question du retrait de l’OMPI de la liste noire américaine ont été les thèmes principaux de deux conférences organisées à l’occasion de la journée des femmes avec un panel exclusivement féminin puis à…

Un grand souffle d'espoir venu des USA

Un événement considérable s’est produit à Paris le 22 décembre lors d’une conférence internationale intitulée : « Le camp d’Achraf et la politique vis-à-vis de l’Iran ». Pour la première fois d’anciens hauts responsables américains de l’administration de Georges W.Bush…

Un grand souffle d'air pur

Cet après-midi du 27 avril, un millier de personnes s’étaient rassemblées à la Pyramide de Marly-le-Roi pour assister à une conférence internationale sur le massacre commis à Achraf, le 8 avril 2011 par les forces armées irakiennes. L’ambiance était pesante.…