Françoise Héritier, anthropologue, ethnologue et militante féministe

Née le 15 novembre 1933 à Veauche, près de Saint-Etienne, dans la plaine du Forez, Françoise Héritier gagne Paris en 1946 et fait ses études aux lycées Racine et Fénelon, puis à la Sorbonne. Elle opte pour l’histoire et la géographie dans l’intention de devenir égyptologue. Sa rencontre avec le célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss, dont elle suit le séminaire à l’Ecole pratique des hautes études, la décide à s’orienter vers l’anthropologie sociale. Durant dix ans, à partir de 1957, elle enchaine une dizaine de missions en Afrique Occidentale. De 1967 à1982, elle travaille au CNRS en qualité d’attachée puis chargée puis maître de recherche.

Décorée de la médaille d’argent du CNRS, au titre des Sciences humaines, elle succède, en 1982, à Claude Lévi-Strauss au Collège de France et à la direction du Laboratoire d’anthropologie sociale où elle enseignera jusqu’en 1998.

Pour Françoise Héritier, les différences physiques des femmes et des hommes pourraient ne pas être une donnée biologique originelle mais une « différence construite » due à une « pression de sélection » imposée par l’homme depuis l’apparition du Neandertal.  L’homme, se réservant la viande, le gras a privé la femme enceinte ou allaitante des protéines dont elle avait besoin, ce qui aurait entrainé des transformations physiques. Usant de sa supériorité physique ainsi obtenue, l’homme s’arroge le droit d’utiliser les femmes comme monnaies d’échange

L’anthropologue constate que partout, en tout temps, en tout lieu, le masculin est jugé supérieur au féminin et que, dans l’échelle des valeurs, le bon, le positif est rattaché au masculin, tandis que le mauvais, le négatif l’est au féminin. La militante féministe s’insurge contre cette qualification et rejoint sur ce point les vues de la Résistance iranienne qui considère la femme comme l’égale de l’homme et, dans son organisation, lui confie les plus hautes responsabilités.

Françoise Héritier a préfacé le livre de Maryam Radjavi  « Les femmes contre l’intégrisme » avec cette constatation que : « la misogynie et le rejet de l’égalité des sexes au nom de l’islam constituent […] la force motrice de l’intégrisme. »

A l’origine, avec quelques personnes de la chaine culturelle ARTE, Françoise Héritier a été élevée à la dignité de grand-croix de l’ordre national du Mérite.

Vaste soutien des maires de France à la Résistance iranienne

Le 19 janvier dernier, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux qui s’est tenue au siège de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise, Maurice Boscavert, maire de Taverny et président du Comité des maires de France en défense d’Achraf…

Une visite amicale: Jean-Pierre Muller

Le samedi 10 avril 2010, M. Jean-Pierre Muller, maire de Magny-en-Vexin et vice-président du conseil général du Val-d’Oise, accompagné par une délégation de conseillers municipaux, a rencontré dans sa résidence d’Auvers-sur-Oise la présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi…

Une vie au service du droit: François Colcombet, cofondateur du CFID

Sa silhouette est familière aux amis de la Résistance iranienne à laquelle il apporte un soutien sans faille depuis de nombreuses années. Abonné au panel de la plupart des conférences organisées pour la défense d’Achraf ou pour la dénonciation des…

Une tête et un coeur: Jacues Attali

Les amis de la résistance iranienne et les défenseurs des résidents d’Achraf viennent de recevoir un renfort de poids en la personne de Jacques Attali, éminente personnalité aux multiples talents, ancien conseiller particulier du président François Mitterrand. Né à Alger,…

Une rencontre amicale avec des élus du Val d'Oise

Le 11 septembre 2010, à l’occasion de la fin du ramadan, les maires et élus de 24 communes du Val d’Oise, solidaires de la Résistance iranienne et de la cité d’Achraf, se sont rendus à l’invitation de Mme Maryam Radjavi…

Une parlementaire lucide et courageuse: Michèle de Vaucouleurs, députée des Yvelines

Elle préside le Comité parlementaire pour un Iran démocratique (CPID) qui regroupe des députés de différentes sensibilités politiques. Ceux-ci considèrent que l’amélioration de la situation des droits de l’homme en Iran doit être un facteur incontournable dans tout développement de…

Une nouvelle présidence

En raison du décès de Maurice Boscavert, fondateur et premier président du Comité des maires de France en défense d’Achraf, la présidence de cette organisation sera désormais assurée conjointement par Jean-Pierre Muller et Jean-François Legarec, maires respectifs de Magny-en-Vexin et…

Une lettre émouvante

Madame Marie-Louise Aspillaga, ancienne institutrice et directrice d’école est décédée l 16 août 2018 à Chambly à l’âge de 76 ans. A l’occasion du troisième anniversaire de l’exécution par le régime des mollahs de son fils Raman, Madame Massoumeh Bolourchi…

Une grande voix du barreau s'est tue: Décès de Maître Thierry Lévy

Maître Thierry Lévy qui vient de s’éteindre à l’âge de 72 ans, victime d’un cancer, fut avec ses confrères Maîtres Marie-Laure Barré, Patrick Baudouin, William Bourdon, Bernard Dartevelle, Henri Leclerc, François Serres et feu Mario Stasi, l’un des avocats qui…

Une flamme s'est éteinte: Régine Deforge n'est plus

La littérature française vient de perdre l’un de ses fleurons en la personne de Régine Deforges, décédée à l’âge de 78 ans le 3 avril 2014, à l’hôpital Cochin où elle avait été admise à la suite d’une crise cardiaque.…