Capitale de la province de Markazi, en Iran, la ville d’Arâk se situe à 280 km de Téhéran, à proximité des villes de Qom et d’Ispahan. Surplombée par des montagnes au sud, à l’ouest et à l’est, elle se trouve à une altitude moyenne de 1750 m qui lui confère un climat chaud et sec en été, pluvieux et froid en automne, froid et neigeux en hiver, tempéré au printemps, avec des températures pouvant atteindre 35°c en été et -25°c en hiver. Elle reçoit en moyenne 300 mm de pluie par an.

 

 

 

Histoire

Fondée il y a seulement deux siècles à l’époque des Qadjars, Arâk est une ville relativement jeune. Elle fut construite sur les ruines d’une petite ville appelée Daskerah, détruite durant les invasions mongoles. Pour protéger ses terres fertiles contre les attaques des tribus situées au sud de l’Iran,  Fath-Ali Shah y fit bâtir un fort qui stabilisa les frontières de ce qui fut appelé l’Irak persan puis Soltan Abad.

Ville militaire jusqu’au XXème siècle, Akâr, après Mirza Hassan Khan, devint progressivement une ville commerciale et industrielle. Occupée par les forces russes durant la Première guerre mondiale, elle connut un développement rapide sous le règne de Reza Shah Pahlavi qui envisagea d’en faire la nouvelle capitale.

Ressources humaines

Aräk comptait en 2012 environ 530 000 habitants, avec une grande diversité ethnique : Azeris, Kurdes, Lurs ainsi qu’une minorité d’Arméniens. La ville dispose de plusieurs universités enseignant les sciences, la technologie et la médecine. Beaucoup de personnalités en sont originaires, la plus célèbre étant le Docteur Mohammad Mossadegh, premier ministre nationaliste de l’Iran.

Ressources culturelles et touristiques

Parmi toutes les richesses de la ville, on peut citer : le bazar, le fort Haj Vakil où se trouve le siège de l’université de travaux artisanaux, le lac de Mighan et Sarab Panjali (lieu de loisir), la grotte de Shah Zand, lieu de pèlerinage zoroastrien, les villages historiques de Sarough et Anjedan, les souterrains de la ville et de nombreux mausolées.

 

 

 

 

 

Industries

Arâk est l’un des principaux sites industriels de l’Iran. Ses usines produisent des chaudières, des réacteurs chimiques, des trains, des pylônes pour lignes à haute tension, des engins lourds pour la construction des routes. Elle possède des raffineries, des usines d’aluminium, un réacteur nucléaire de recherche, et une usine de production d’eau lourde appartenant à la société MITEC qui, entre 2007 et 2011 a acheté 1767 vannes spéciales auprès d’une société allemande, en dépit de l’interdiction de l’ONU.

L’aéroport qui la dessert a été construit en 1938.

Agriculture et artisanat

L’agriculture produit des céréales et des fruits : raisins, pommes, noix, amandes…Les artisans confectionnent des tapis tissés à la main vendus dans le monde entier.

Yazd, la cité du désert

Origine Elle se situe parmi les villes les plus anciennes que l’on connaisse au monde, tout juste précédée par Ur en Mésopotamie. Son existence, sous le nom d’Yasatis ou Issatis, remonte au temps des Mèdes, 3 000 ans avant JC.…

Tabriz, capitale régionale

La ville de Tabriz est située au nord-ouest de l’Iran, dans la province de l’Azerbaïdjan oriental dont elle est le chef-lieu, à proximité des frontières avec l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, au carrefour des routes et des voies ferrées reliant…

Rey, antique cité iranienne

Une riche et longue Histoire Située au sud-est de Téhéran, près de la ville moderne de Shahr e-Rey, l’antique Rey qui date de plus de huit mille ans, comme Ninive ou Babylone, fut le témoin de nombreuses périodes de l’histoire…

Qom, ville sainte du chiisme

Capitale de la province du même nom, la ville de Qom se trouve à 150 km au sud-ouest de Téhéran à la jonction de toutes les voies routières et ferroviaires reliant l’Iran à sa capitale. Elle compte un peu plus…

Qazvin: cité historique

Qazvin, capitale de la province du même nom, est située dans le nord-ouest de l’Iran, à environ 150 km de Téhéran. Occupant une position stratégique au carrefour des voies reliant Téhéran, Esfahan (Ispahan) et le Golfe Persique au littoral de…

Mashhad, ville sainte et place forte économique

Douze siècles d’histoire Située dans la province du Khorasan, à 900 km à l’est de Téhéran, Mashhad est la deuxième ville la plus peuplée d’Iran, avec une population d’environ deux millions et demie d’habitants. Elle possède un aéroport et abrite…

Les deux visages de Téhéran

Un peu d’Histoire Capitale de l’Iran, anciennement la Perse, depuis 1786, Téhéran connut sa première grande extension sous le règne de Nasseredin Shah (1848-1896). Auparavant, ce n’était qu’une ville provinciale avec une économie basée sur le commerce des fruits et…

La ville kurde de Mahabad

Située à l’Ouest de l’Iran, dans la province d’Azerbaîdjan occidental, sur la rive est de la rivière du même nom, la ville de Mahabad culmine à une altitude de 1317 mètres et compte environ 170 000 habitants de langue kurde.…

La citadelle de Bam (Arg-é Bam)

 Le 26 décembre 2003, à 5h28 du matin, un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter ravagea la région de Bam, faisant au moins 40 000 morts et 50 000 blessés.et des milliers de sans abris. La citadelle de…

Kâzeroun, deuxième ville de la province du Fars

Importance La ville de Kâzeroun, chef-lieu du département du même nom, compte près de 140 000 habitants, ce qui la place au deuxième rangs après Shirâz, en termes de population, et couvre une surface de 2100 hectares Situation géographique A…