Déclarée en 2006, par le parlement iranien, la capitale de l’histoire et de la civilisation iraniennes, Hamadan, l’une des six villes historiques du pays, est située dans la province du même nom qui couvre une surface de plus de 19 000 km2 et compte environ 1 800 000 habitants. Elle se trouve à 1 800 m d’altitude, à 400 km au sud ouest de Téhéran et à 530 km au nord ouest d’Ispahan, dans une région montagneuse dominée par le pic d’Alvand  qui culmine à 3 574 m. Avec sa proche banlieue, la ville compte environ 700 000 habitants. Les hivers y sont particulièrement rigoureux avec de fortes chutes de neige et des températures pouvant descendre jusqu’à -30°C. Durant le court été le temps est doux et assez ensoleillé.

Une très longue et riche histoire

Hamadan fut créée à l’époque des Mèdes au septième siècle avant J.C. Elle s’appelait alors Ectabane  qui signifie le lieu des rassembleurs. Le poète Ferdowski dit qu’elle fut construite par le roi Jamshid. Selon les registres historiques, la ville abritait alors un château appelé Haft Hessar (sept murs), grand comme la tour de Babylone et comportant un millier de chambres.

Plus tard, les Parthes en firent leur capitale d’été, imités ensuite par les Sassanides. Hamadan était alors une ville où l’on frappait la monnaie. On y a trouvé de nombreuses pièces de cette époque. Tombée aux mains des arabes en 633, la ville déclina sous la dynastie des Buyides (934-1055) et reprit de l’importance quand les Seldjoukides (1370-1526) y transférèrent leur capitale, auparavant située à Bagdad. Elle fut à nouveau totalement détruite par Tamerlan mais redevint prospère sous les Safavides (1501-1736). Conquise au 18ème siècle par les Ottomans, Hamadan fut rendue à l’Iran en vertu du traité de paix conclu avec eux par Nader Shah Afshari. Pendant la première guerre mondiale, la ville fut le théâtre de violents combats entre les forces russes et turco-allemandes. Elle fut occupée par les deux armées puis par les Britanniques avant d’être restituée à l’Iran en 1918.

Quelques sites et monuments remarquables

S’il reste peu de vestiges authentifiés de l’époque mède, Hamadan possède de nombreux monuments d’époques ultérieures. On peut citer : le lion de pierre, symbole de la ville, les tombeaux d’Astaru, l’épouse juive de Xexes, mentionnée dans la Bible, du poète mystique  Baabaa Taher Oryaan, et du médecin philosophe Avicenne.

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les nombreuses grottes des environs d’Hamadan, celle d’Ali Sadr, longue de 60 km et dont la hauteur atteint par endroits 60m, contient plusieurs lacs, de vastes salles et des couloirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’époque achéménide, subsistent les bas-reliefs de Ganjnameh et des collections d’objets en or et en argent visibles au musée national et à celui du tepeh Hegmatane. Citons encore à Hamadan un cimetière parthe et dans la ville voisine de Nahavand, le temple d’Anahita.

Hamadan aujourd’hui.

La ville possède des industries chimiques et des usines de façonnage du verre et des métaux.

Elle reste un grand centre de fabrication des tapis. Elle héberge plusieurs universités : l’université Avicenne, celle d’ingénierie électrique, celle des sciences médicales, enfin l’université libre islamique.

Yazd, la cité du désert

Origine Elle se situe parmi les villes les plus anciennes que l’on connaisse au monde, tout juste précédée par Ur en Mésopotamie. Son existence, sous le nom d’Yasatis ou Issatis, remonte au temps des Mèdes, 3 000 ans avant JC.…

Yazd, l'une des plus anciennes villes du monde

Situation Yazd, capitale de la province du même nom, est située à une altitude de 1216 m sur le plateau central iranien, entre le désert du Dacht-e Kavir au nord et celui du Dacht-e Lout au sud. Elle est entourée…

Tabriz, capitale régionale

La ville de Tabriz est située au nord-ouest de l’Iran, dans la province de l’Azerbaïdjan oriental dont elle est le chef-lieu, à proximité des frontières avec l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, au carrefour des routes et des voies ferrées reliant…

Rey, antique cité iranienne

Une riche et longue Histoire Située au sud-est de Téhéran, près de la ville moderne de Shahr e-Rey, l’antique Rey qui date de plus de huit mille ans, comme Ninive ou Babylone, fut le témoin de nombreuses périodes de l’histoire…

Qom, ville sainte du chiisme

Capitale de la province du même nom, la ville de Qom se trouve à 150 km au sud-ouest de Téhéran à la jonction de toutes les voies routières et ferroviaires reliant l’Iran à sa capitale. Elle compte un peu plus…

Qazvin: cité historique

Qazvin, capitale de la province du même nom, est située dans le nord-ouest de l’Iran, à environ 150 km de Téhéran. Occupant une position stratégique au carrefour des voies reliant Téhéran, Esfahan (Ispahan) et le Golfe Persique au littoral de…

Mashhad, ville sainte et place forte économique

Douze siècles d’histoire Située dans la province du Khorasan, à 900 km à l’est de Téhéran, Mashhad est la deuxième ville la plus peuplée d’Iran, avec une population d’environ deux millions et demie d’habitants. Elle possède un aéroport et abrite…

Les deux visages de Téhéran

Un peu d’Histoire Capitale de l’Iran, anciennement la Perse, depuis 1786, Téhéran connut sa première grande extension sous le règne de Nasseredin Shah (1848-1896). Auparavant, ce n’était qu’une ville provinciale avec une économie basée sur le commerce des fruits et…

La ville kurde de Mahabad

Située à l’Ouest de l’Iran, dans la province d’Azerbaîdjan occidental, sur la rive est de la rivière du même nom, la ville de Mahabad culmine à une altitude de 1317 mètres et compte environ 170 000 habitants de langue kurde.…

La citadelle de Bam (Arg-é Bam)

 Le 26 décembre 2003, à 5h28 du matin, un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter ravagea la région de Bam, faisant au moins 40 000 morts et 50 000 blessés.et des milliers de sans abris. La citadelle de…