Généralités

On appelle mangroves les formations végétales qui, dans les régions subtropicales, occupent l’estran, la portion de littoral recouverte par les eaux à marée haute et découverte à marée basse. Constituées principalement de palétuviers, elles hébergent une faune abondante et variée.

Les mangroves iraniennes

Les mangroves iraniennes s’étendent sur de larges superficies de plus de 1830 km tout au long des côtes Nord du golfe Persique et de la mer d’Oman. Il y a géographiquement trois groupes de mangroves en Iran :

- La mangrove du Sistân et Baloutchistân, surtout présente dans le golfe de Gavater, à l’embouchure du fleuve Bahoukalat.

- La mangrove du Hormozgân, qui s’étend sur tout le littoral de ce département.

- La mangrove de Boushehr qui couvre la région de Pouzemâshe, le Khourbardestân et les deux baies de Gorm et Pozm dans le golfe de Nayband.

De nombreux chiffres parfois contradictoires ont été avancés concernant la superficie des mangroves iraniennes. Aujourd’hui, les estimations font état de 20 000 à 25 000 ha de mangrove en Iran, contre 180 000 à 200 000 ha dans les années cinquante.

La flore de la mangrove iranienne.

Le palétuvier gris, dont le nom scientifique est Avicennia marina, constitue la plante la plus répandue de la mangrove iranienne. Il se caractérise par sa grande résistance aux changements climatiques et à la salinité environnante. L’huile extraite de sa graine est depuis très longtemps utilisée par les habitants de la côte pour guérir la lèpre, les blessures gangreneuses et les maladies de peau. Mais il a surtout été exploité en tant que bois de chauffage et producteur de sel marin extrait de ses feuilles.

Le tchandal ou palétuvier rouge (rhizophora mucronata) possède une croissance rapide qui tient à la vigueur de ses racines aériennes. Son bois est très dur et résiste bien aux parasites et aux termites. C’est un excellent bois de chauffage, cinq tonnes produisent l’équivalent en énergie de deux à trois tonnes de charbon.

La faune de la mangrove iranienne


De nombreuses espèces d’animaux marins, crustacés, mollusques, reptiles, oiseaux et même des mammifères vivent dans la mangrove iranienne. C’est le lieu de prédilection pour les poissons de la mer d’Oman et du golfe Persique qui viennent s’y reproduire. On y trouve aussi des tortues marines et des serpents de mer. L’un d’eux, qu’il ne faut pas confondre avec la couleuvre d’eau, possède le plus puissant venin découvert à ce jour (20 fois plus puissant que le venin du cobra). Plus de 100 espèces d’oiseaux dépendent de la mangrove.

Une région du monde à haut risque sismique

Le risque de tremblement de terre est très important en Iran. Le pire s’est produit le 21 juin 1990, tuant 55 000 personnes et en blessant plus de 100 000.

Une région de l'Iran, le Khorassan

Situé au nord-est du pays, le Khorassan iranien est bordé à l’est, du nord au sud, par le Turkménistan et l’Afghanistan. A l’ouest, il a des frontières communes avec les provinces de Golestan, Semnan, Esfahan, Yazd, Kerman et Sistan-o-Balouchestan. Autrefois…

Une province de l'Iran: Le Sistan-Baloutchistan

Situé au sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan, le Sistan-Baloutchistan est la deuxième plus grande des 31 provinces de l’Iran avec une superficie de 181600 km² et une population d’environ 2,1 millions d’habitants. Caractéristiques climatiques…

Une province de l'Iran: le Mazandaran

Situation La province du Mazandaran se situe au nord de l’Iran, en bordure de la Mer Caspienne. Elle est bordée à l’est par la province de Golestan, à l’ouest par celle de Gilan et au sud par celles de Semnan,…

Une province de l'Iran: le Lorestan

Situation Le Lorestan, l'une des 31 provinces de l'Iran, se trouve à l'ouest du pays, à la frontière avec l'Irak, au milieu des monts Zagros et au sud-ouest de la ville d'Ispahan. Il couvre une superficie de 28 294 km2…

Une province de l'Iran: le Kurdistan

Situation géographique L’une des 31 provinces de l’Iran porte le nom de Kurdistan. Située au Nord-ouest du pays, elle constitue avec les trois provinces voisines d’Azerbaïdjan de l’ouest, qui la jouxte au nord, de Kermanshah et d’Ilam qui la prolongent…

Une province de l'Iran: le Hormozgân (2)

Une zone touristique majeure de l’Iran En raison de son climat à la fois chaud et humide, la province située sur une bande de végétation tropicale de l’hémisphère nord possède une flore et une faune riches et variées.

Une province de l'Iran: le Hormozgân

Située au sud de l’Iran, à l’extrémité sud de la chaîne des Zagros, la province du Hormozgân qui fait face au Sultanat d’Oman s’étend sur 68475 km2. Elle possède huit grandes villes, dont la capitale Bandar Abbas, et 14 iles…

Une province de l'Iran: le Fârs (2)

Quelques curiosités naturelles. Le paradis perdu. C’est une très belle vallée située à l’ouest de Chiraz, à une altitud de 1800 mètres. Couverte de forêts d’amandiers et de châtaigners, sillonnée par de nombreux cours d’eau, elle est particulièrement appréciée des…

Une province de l'Iran: le Fârs (1)

La province du Fârs est située au sud-ouest de l’Iran, près du Golfe Persique dont elle est séparée par la province de Bushehr. D’une superficie de 122 608 km2, elle compte environ quatre millions et demi d’habitants dont un million…