Culminant à 5610m dans la chaîne de l’Elbourz, à 66 km au nord-est de Téhéran, d’où l’on peut l’apercevoir par temps clair, le mont Damavand est le sommet volcanique semi-actif le plus élevé de l’Iran et du Moyen-Orient. Il se situe près de la côte sud de la mer Caspienne, dans le département d’Amol, province du Mazandéran.

Le mont Damavand est un volcan dormant dont la dernière éruption date d’au moins 7000 ans. Mais il n’a pas cessé toute activité comme en témoignent les sources thermales sur ses pentes inférieures et les fumerolles qui s’échappent de ses flancs près du sommet constitué d’un cratère de 150 à 200 m de large, avec des roches colorées en jaune par le soufre et de la pierre ponce. Sa silhouette rappelle celle du Fujiyama, au Japon.

Enneigé plusieurs mois par an, le mont Damavand possède plusieurs glaciers sur ses faces nord et nord-est, ainsi qu’une cascade de glace, appelée Abshar Yakhi, au sud.

Les premières tentatives d’ascension sont le fait d’Iraniens anonymes locaux, partis recueillir le soufre à des fins commerciales. Officiellement, c’est un Anglais, W .Taylor Thompson qui atteignit le premier le sommet en 1837. Le botaniste autrichien Kael Georg l’imita six ans plus tard. A partir de 1860, des expéditions britanniques et prussiennes prirent le relais.

Le mont Damavand occupe une place particulière dans la mythologie iranienne. Selon des textes zoroastriens, le dragon à trois têtes Azi Dahâka y était enchaîné et devait y rester jusqu’à la fin du monde. Dans une version plus tardive de la même légende, le tyran Zahhâk était également enchaîné dans une grotte du mont Damavand après avoir été battu par le forgeron Kâveh et le héros Fereydun, à la suite d’une révolte populaire. Dans la poésie et la littérature iranienne, le Damadand est le symbole de la résistance aux souverains étrangers.

De nos jours, le mont Damavand est gravi régulièrement aussi bien à pied qu’à skis. Il existe au moins seize itinéraires connus. Le plus populaire est celui du sud qui dispose d’un camp à mi-parcours à une altitude de 4000 m. Il comporte deux points d’accès qui convergent 8 km avant la mosquée de Goosfan-Sara : Reyneh et Polour. Les étrangers doivent payer un permis d’ascension coûtant 50 $ US. 

Une région du monde à haut risque sismique

Le risque de tremblement de terre est très important en Iran. Le pire s’est produit le 21 juin 1990, tuant 55 000 personnes et en blessant plus de 100 000.

Une région de l'Iran, le Khorassan

Situé au nord-est du pays, le Khorassan iranien est bordé à l’est, du nord au sud, par le Turkménistan et l’Afghanistan. A l’ouest, il a des frontières communes avec les provinces de Golestan, Semnan, Esfahan, Yazd, Kerman et Sistan-o-Balouchestan. Autrefois…

Une province de l'Iran: Le Sistan-Baloutchistan

Situé au sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan, le Sistan-Baloutchistan est la deuxième plus grande des 31 provinces de l’Iran avec une superficie de 181600 km² et une population d’environ 2,1 millions d’habitants. Caractéristiques climatiques…

Une province de l'Iran: le Mazandaran

Situation La province du Mazandaran se situe au nord de l’Iran, en bordure de la Mer Caspienne. Elle est bordée à l’est par la province de Golestan, à l’ouest par celle de Gilan et au sud par celles de Semnan,…

Une province de l'Iran: le Kurdistan

Situation géographique L’une des 31 provinces de l’Iran porte le nom de Kurdistan. Située au Nord-ouest du pays, elle constitue avec les trois provinces voisines d’Azerbaïdjan de l’ouest, qui la jouxte au nord, de Kermanshah et d’Ilam qui la prolongent…

Une province de l'Iran: le Hormozgân (2)

Une zone touristique majeure de l’Iran En raison de son climat à la fois chaud et humide, la province située sur une bande de végétation tropicale de l’hémisphère nord possède une flore et une faune riches et variées.

Une province de l'Iran: le Hormozgân

Située au sud de l’Iran, à l’extrémité sud de la chaîne des Zagros, la province du Hormozgân qui fait face au Sultanat d’Oman s’étend sur 68475 km2. Elle possède huit grandes villes, dont la capitale Bandar Abbas, et 14 iles…

Une province de l'Iran: le Fârs (2)

Quelques curiosités naturelles. Le paradis perdu. C’est une très belle vallée située à l’ouest de Chiraz, à une altitud de 1800 mètres. Couverte de forêts d’amandiers et de châtaigners, sillonnée par de nombreux cours d’eau, elle est particulièrement appréciée des…

Une province de l'Iran: le Fârs (1)

La province du Fârs est située au sud-ouest de l’Iran, près du Golfe Persique dont elle est séparée par la province de Bushehr. D’une superficie de 122 608 km2, elle compte environ quatre millions et demi d’habitants dont un million…

Une province de l'Iran: l'Ardabil

Présentation L’Ardabil constitue l’une des trois provinces de l’Azerbaïdjan iranien. Elle est entourée au nord par la République d’Azerbaïdjan, à l’ouest par la province de l’Azerbaïdjan de l’est et au sud par les provinces de Zanjan et du Gilan. La…