Une riche et longue Histoire

Située au sud-est de Téhéran, près de la ville moderne de Shahr e-Rey, l’antique Rey qui date de plus de huit mille ans, comme Ninive ou Babylone,  fut le témoin de nombreuses périodes de l’histoire de la Perse. Certains historiens attribuent sa fondation au roi mythique Houshang Pishdâdi, d’autres à l’un des fils de Noé. Son nom est mentionné à plusieurs reprises dans la Bible et les Evangiles ainsi que dans l’Avesta, sous le nom de Ragheh. 

Elle fut le centre religieux des mages et des zoroastriens. Alexandre y fit escale. Son successeur Séleucos la fit reconstruire après un tremblement de terre, la nomma Ourpès et l’embellit. Elle fut la capitale de la Médie sous les Parthes et les Sassanides. Ceux-ci ayant adopté officiellement la religion zoroastrienne, la ville connut une intense activité religieuse. Sa position sur la route de la soie contribua à garantir son développement et à garantir sa sécurité. Rey se révolta après la conquête arabe et fut presque totalement détruite. Progressivement un grand nombre de zoroastriens se convertirent à l’Islam. Dès lors, la population musulmane augmenta rapidement et le pouvoir revint à une suite de dynasties musulmanes, des Omeyades aux Seldjoukides qui firent de Rey leur capitale.  En 1220, les Mongols envahirent la ville, tuèrent une grande partie des habitants et détruisirent de nombreux bâtiments et monuments.

Rey qui avait été au Xème siècle, après Bagdad, la cité la plus prospère de l’Orient islamique ne s’en releva jamais. La ville a joué un rôle considérable dans l’élaboration des théologies mu’tazilite et chiite. Plusieurs célébrités en sont originaires, tel le calife Hârun al-Rashid, le médecin philosophe Rhazés, le théologien Fakhr al-dinRâzi et le poète Qiwâmi.  Elle a conservé quelques vestiges préislamiques comme le mausolée de Bibi Shahrbanu et le sanctuaire chiite du Shâh Abd al Azim.

Trois monuments remarquables.

  

Elle fut construite il y a 6 000 ans à l’époque arsacide. Elle mesurait de 1800 à 2500 mètres, avec une hauteur de 8 mètres, et était entourée d’un grand fossé rempli d’eau. Il n’en reste aujourd’hui que 453 mètres, le reste ayant été détruit lors de l’invasion arabe.

 

 

 

 

Cette colline qui daterait de près de 4 000 ans av. J.C. constitue l’un des endroits les plus anciens de la ville de Rey. Des fouilles réalisées en 1935 ont mis au jour des poteries qui sont exposées dans divers musées iraniens et étrangers. La colline et ses alentours furent le lieu de repos  du roi qâdjâr Fath’Ali Shâh dont la silhouette est gravée sur le roc, en haut d’une source, ainsi que celles des personnalités de sa cour. A l’époque sassanide, la source portait le nom de Suréna, attribué à Surène, l’une des sept dynasties sassanides. Après les Safavides, elle prit son nom actuel.

 

 

 

 

 

Située en haut d’une montagne, elle est la dernière forteresse arsacide de Perse. Elle fut l’une des quatre forteresses protégeant la ville de Rey. Des archéologues ont mis au jour de précieux exemples d’anciennes décorations en plâtre. On suppose qu’elle renfermait des palais, des arsenaux et des chambres somptueuses qui ont été détruits au cours des siècles. Son mur ouest comportait d’étroites meurtrières. Quelques une des parties principales étaient encore intactes à l’époque qâdjâr, mais aujourd’hui la majorité de l’édifice est détruite et les alentours sont enlaidis par des ordures.

Yazd, la cité du désert

Origine Elle se situe parmi les villes les plus anciennes que l’on connaisse au monde, tout juste précédée par Ur en Mésopotamie. Son existence, sous le nom d’Yasatis ou Issatis, remonte au temps des Mèdes, 3 000 ans avant JC.…

Yazd, l'une des plus anciennes villes du monde

Situation Yazd, capitale de la province du même nom, est située à une altitude de 1216 m sur le plateau central iranien, entre le désert du Dacht-e Kavir au nord et celui du Dacht-e Lout au sud. Elle est entourée…

Tabriz, capitale régionale

La ville de Tabriz est située au nord-ouest de l’Iran, dans la province de l’Azerbaïdjan oriental dont elle est le chef-lieu, à proximité des frontières avec l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, au carrefour des routes et des voies ferrées reliant…

Rey, antique cité iranienne

Une riche et longue Histoire Située au sud-est de Téhéran, près de la ville moderne de Shahr e-Rey, l’antique Rey qui date de plus de huit mille ans, comme Ninive ou Babylone, fut le témoin de nombreuses périodes de l’histoire…

Qom, ville sainte du chiisme

Capitale de la province du même nom, la ville de Qom se trouve à 150 km au sud-ouest de Téhéran à la jonction de toutes les voies routières et ferroviaires reliant l’Iran à sa capitale. Elle compte un peu plus…

Qazvin: cité historique

Qazvin, capitale de la province du même nom, est située dans le nord-ouest de l’Iran, à environ 150 km de Téhéran. Occupant une position stratégique au carrefour des voies reliant Téhéran, Esfahan (Ispahan) et le Golfe Persique au littoral de…

Mashhad, ville sainte et place forte économique

Douze siècles d’histoire Située dans la province du Khorasan, à 900 km à l’est de Téhéran, Mashhad est la deuxième ville la plus peuplée d’Iran, avec une population d’environ deux millions et demie d’habitants. Elle possède un aéroport et abrite…

Les deux visages de Téhéran

Un peu d’Histoire Capitale de l’Iran, anciennement la Perse, depuis 1786, Téhéran connut sa première grande extension sous le règne de Nasseredin Shah (1848-1896). Auparavant, ce n’était qu’une ville provinciale avec une économie basée sur le commerce des fruits et…

La ville kurde de Mahabad

Située à l’Ouest de l’Iran, dans la province d’Azerbaîdjan occidental, sur la rive est de la rivière du même nom, la ville de Mahabad culmine à une altitude de 1317 mètres et compte environ 170 000 habitants de langue kurde.…

La citadelle de Bam (Arg-é Bam)

 Le 26 décembre 2003, à 5h28 du matin, un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter ravagea la région de Bam, faisant au moins 40 000 morts et 50 000 blessés.et des milliers de sans abris. La citadelle de…