Qazvin, capitale de la province du même nom, est située dans le nord-ouest de l’Iran, à environ 150 km de Téhéran. Occupant une  position stratégique au carrefour des voies reliant Téhéran, Esfahan (Ispahan) et le Golfe Persique au littoral de la Caspienne et à l’Asie Mineure, c’est une ville chargée d’histoire qui compte actuellement plus de 600 000 habitants.

 

Au début de l'époque Islamique en Iran, Qazvin servait de base aux forces arabes. Détruite par Genghis Khan (XIIIe siècle), elle devint, en 1548, la capitale de l’empire, sous le règne des monarques Safavides, avant d’être supplantée par Esfahan, un demi siècle plus tard.

 

Pendant la dynastie Qajare et la période contemporaine, Qazvin a toujours été un des centres gouvernementaux les plus importants grâce à sa proximité de Téhéran.

 

Bombardées et occupées par les forces russes pendant les deux guerres mondiales, Qazvin fut le lieu d'où parti le coup d'état qui devait amener au pouvoir la dynastie Pahlavi en 1921.

 

Aux environs de la ville, se trouve Aamut, d'où opérait le célèbre Hassan al Sabah', fondateur de l'ordre secret ismaélite des Haschischins dont il reste les traces de 23 châteaux.

 

La province de Qazvin contient plus de 2000 sites archéologiques et architecturaux. Les fouilles ont permis de mettre au jour les vestiges d’installations humaines organisées en ville datant de 7000ans av JC.

 

Au milieu de la ville de Qazvin reposent les ruines de Meimoon Ghal'eh, un des édifices Sassanides de cette région. Qazvin possède plusieurs autres bâtiments de l'époque Sassanide dont le  plus fameux est peut être la Maison Ali Qapu, aujourd'hui transformée en musée dans le centre ville.

 

Après la conquête de l'Iran par l'Islam, l'abondante présence de mystiques (ascètes), ainsi que la prévalence de la tradition (Hadith), la jurisprudence religieuse (Fegh'h) et la philosophie à Qazvin ont permis l'éclosion de nombreuses mosquées et écoles religieuses (Madreseh) dont les plus belles et les mieux conservées sont :

 

Mosquée Jame e Atigh : une des plus vieilles mosquées d'Iran construite sous les ordres de Haroun ar-Rachid en 807. Malgré l'invasion mongole, la mosquée est toujours debout aujourd'hui.

 

Mosquée Heidarieh : rénovée par Amir Khomar-tash après un tremblement de terre en 1119,

 

Mosquée Al-nabi (Mosquée Soltani) : Avec une surface de 14 000 m², cette mosquée est une des plus impressionnantes du passé, construite à la période Safavide.

 

Mosquée Sanjideh : Une autre mosquée de Qazvin ayant une histoire pré-islamique, à l'emplacement d'un temple du feu. Sa forme présente est attribuée à l'époque Seldjoukide.

 

Qazvin contient trois bâtiments construits par les Russes à la fin du XIXe siècle/début du XXe siècle : l'actuelle mairie (anciennement une salle de ballet), un réservoir d'eau et l'église Cantor où est enterré un pilote Russe.

 

Beaucoup de scientifiques et de mystiques ont vécu dans la région de Qazvin, ou ont leurs tombes disséminées à travers les villes et villages de la province :

 

Ali Akbar Dehkhoda : éminent linguiste et auteur du premier dictionnaire de Persan moderne, originaire de Qazvin.

 

Aref Qazvini : Poète, compositeur et chanteur engagé pendant la révolution constitutionnelle

 

Ghamar-el- Molouk Vaziri : Première chanteuse femme iranienne    

 

Obeid Zakani : poète et satiriste du XIVe siècle (époque timouride), né à Qazvin.

 

Yazd, la cité du désert

Origine Elle se situe parmi les villes les plus anciennes que l’on connaisse au monde, tout juste précédée par Ur en Mésopotamie. Son existence, sous le nom d’Yasatis ou Issatis, remonte au temps des Mèdes, 3 000 ans avant JC.…

Yazd, l'une des plus anciennes villes du monde

Situation Yazd, capitale de la province du même nom, est située à une altitude de 1216 m sur le plateau central iranien, entre le désert du Dacht-e Kavir au nord et celui du Dacht-e Lout au sud. Elle est entourée…

Tabriz, capitale régionale

La ville de Tabriz est située au nord-ouest de l’Iran, dans la province de l’Azerbaïdjan oriental dont elle est le chef-lieu, à proximité des frontières avec l’Arménie et la République d’Azerbaïdjan, au carrefour des routes et des voies ferrées reliant…

Rey, antique cité iranienne

Une riche et longue Histoire Située au sud-est de Téhéran, près de la ville moderne de Shahr e-Rey, l’antique Rey qui date de plus de huit mille ans, comme Ninive ou Babylone, fut le témoin de nombreuses périodes de l’histoire…

Qom, ville sainte du chiisme

Capitale de la province du même nom, la ville de Qom se trouve à 150 km au sud-ouest de Téhéran à la jonction de toutes les voies routières et ferroviaires reliant l’Iran à sa capitale. Elle compte un peu plus…

Qazvin: cité historique

Qazvin, capitale de la province du même nom, est située dans le nord-ouest de l’Iran, à environ 150 km de Téhéran. Occupant une position stratégique au carrefour des voies reliant Téhéran, Esfahan (Ispahan) et le Golfe Persique au littoral de…

Mashhad, ville sainte et place forte économique

Douze siècles d’histoire Située dans la province du Khorasan, à 900 km à l’est de Téhéran, Mashhad est la deuxième ville la plus peuplée d’Iran, avec une population d’environ deux millions et demie d’habitants. Elle possède un aéroport et abrite…

Les deux visages de Téhéran

Un peu d’Histoire Capitale de l’Iran, anciennement la Perse, depuis 1786, Téhéran connut sa première grande extension sous le règne de Nasseredin Shah (1848-1896). Auparavant, ce n’était qu’une ville provinciale avec une économie basée sur le commerce des fruits et…

La ville kurde de Mahabad

Située à l’Ouest de l’Iran, dans la province d’Azerbaîdjan occidental, sur la rive est de la rivière du même nom, la ville de Mahabad culmine à une altitude de 1317 mètres et compte environ 170 000 habitants de langue kurde.…

La citadelle de Bam (Arg-é Bam)

 Le 26 décembre 2003, à 5h28 du matin, un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter ravagea la région de Bam, faisant au moins 40 000 morts et 50 000 blessés.et des milliers de sans abris. La citadelle de…