La province du Fârs est située au sud-ouest de l’Iran, près du Golfe Persique dont elle est séparée par la province de Bushehr. D’une superficie de 122 608 km2, elle compte environ quatre millions et demi d’habitants dont un million et demi dans sa capitale Chiraz. Constituée de 21 circonscriptions comprenant 54 villes et près de 3 000 villages, la province du Fârs possède pas loin de 300 sites historiques, culturels ou religieux.

 

 

Géographie et climat

La province du Fârs est traversée par les monts Zagros qui s’étirent du nord-ouest au sud-est. On y distingue trois régions climatiques. La première est la région montagneuse du nord et du nord-ouest de la province qui a des hivers froids modérés et des étés tempérés. La deuxième est constituée des régions centrales, avec des hivers pluvieux et tempérés et des étés chauds et secs. Enfin, la dernière région, située au sud et au sud-est, a des hivers tempérés et des étés très chauds.

 

Une longue histoire

Les fouilles archéologiques réalisées notamment à Persépolis, dans le Temple du feu de Zarathoustra et dans des collines au sud de Chiraz, où ont été mises au jour des restes de poteries datant du troisième millénaire avant JC, confirment les racines préhistoriques de la civilisation du Fârs.

A la fin du grand empire achéménide, le Fârs est administré par Solukus, un des commandants d’Alexandre qui ordonne l’installation de Grecs au cœur de la province.

Viennent ensuite les conquérants arabes, la dynastie des Bouyides, les Seldjoukides  puis les Atâbeks qui contrôlent le territoire pendant un siècle  jusqu’à l’arrivée des troupes mongoles.

Aux XIVème et XVIème siècles la province est ballottée d’une dynastie à l’autre partageant la destinée de bien des provinces iraniennes frappées par l’instabilité politique.

Couronné en 1729 comme roi d’Iran, Nader Shâh  ordonne la réparation des dégâts de guerre, surtout ceux du Fârs, ce qui redonne à la région croissance et prospérité. Du coup le gouverneur de la province se révolte et réclame l’indépendance. Nader encercle alors la ville de Chiraz durant quatre mois. Les victimes et les dégâts sont nombreux. Une épidémie de peste entraine la mort de 14 000 personnes. La province vit la pire période de son histoire.

La paix revient en 1750 sous l’autorité de Karim Khân Zend qui choisit Chiraz pour capitale et la fait restaurer. La ville est abandonnée comme capitale au profit de Téhéran quand Aghâ Mohammad Khân Qâdjâr reprend le trône du dernier des Zends dont il fait transporter les restes à Téhéran pour y être enterrés sous son trône afin de s’offrir le plaisir de les piétiner chaque jour.

Jusqu’à la fin de l’époque qâdjâr, en 1925, le Fârs se retrouve entre les mains de gouverneurs tous plus incompétents les uns que les autres.

 

 

 

 

 

 

 

Ressources agricoles et industrielles

 

La ville de Chiraz est située sur la route principale reliant Téhéran au sud de l’Iran. Les communications à l’intérieur du Fârs sont assez faciles, des défilés relativement courts permettant de passer d’une zone de plateaux à l’autre. L’agriculture y est prospère. Elle produit des céréales (blé et orge), des agrumes, des dattes, des betteraves sucrières et du coton. Le Fârs possède des installations pétrochimiques, une raffinerie de pétrole, une raffinerie de sucre, une importante industrie électronique, des usines de production de pneus et d’accessoires automobiles.                                                      A suivre

Une région du monde à haut risque sismique

Le risque de tremblement de terre est très important en Iran. Le pire s’est produit le 21 juin 1990, tuant 55 000 personnes et en blessant plus de 100 000.

Une région de l'Iran, le Khorassan

Situé au nord-est du pays, le Khorassan iranien est bordé à l’est, du nord au sud, par le Turkménistan et l’Afghanistan. A l’ouest, il a des frontières communes avec les provinces de Golestan, Semnan, Esfahan, Yazd, Kerman et Sistan-o-Balouchestan. Autrefois…

Une province de l'Iran: Le Sistan-Baloutchistan

Situé au sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan, le Sistan-Baloutchistan est la deuxième plus grande des 31 provinces de l’Iran avec une superficie de 181600 km² et une population d’environ 2,1 millions d’habitants. Caractéristiques climatiques…

Une province de l'Iran: le Mazandaran

Situation La province du Mazandaran se situe au nord de l’Iran, en bordure de la Mer Caspienne. Elle est bordée à l’est par la province de Golestan, à l’ouest par celle de Gilan et au sud par celles de Semnan,…

Une province de l'Iran: le Lorestan

Situation Le Lorestan, l'une des 31 provinces de l'Iran, se trouve à l'ouest du pays, à la frontière avec l'Irak, au milieu des monts Zagros et au sud-ouest de la ville d'Ispahan. Il couvre une superficie de 28 294 km2…

Une province de l'Iran: le Kurdistan

Situation géographique L’une des 31 provinces de l’Iran porte le nom de Kurdistan. Située au Nord-ouest du pays, elle constitue avec les trois provinces voisines d’Azerbaïdjan de l’ouest, qui la jouxte au nord, de Kermanshah et d’Ilam qui la prolongent…

Une province de l'Iran: le Hormozgân (2)

Une zone touristique majeure de l’Iran En raison de son climat à la fois chaud et humide, la province située sur une bande de végétation tropicale de l’hémisphère nord possède une flore et une faune riches et variées.

Une province de l'Iran: le Hormozgân

Située au sud de l’Iran, à l’extrémité sud de la chaîne des Zagros, la province du Hormozgân qui fait face au Sultanat d’Oman s’étend sur 68475 km2. Elle possède huit grandes villes, dont la capitale Bandar Abbas, et 14 iles…

Une province de l'Iran: le Fârs (2)

Quelques curiosités naturelles. Le paradis perdu. C’est une très belle vallée située à l’ouest de Chiraz, à une altitud de 1800 mètres. Couverte de forêts d’amandiers et de châtaigners, sillonnée par de nombreux cours d’eau, elle est particulièrement appréciée des…

Une province de l'Iran: le Fârs (1)

La province du Fârs est située au sud-ouest de l’Iran, près du Golfe Persique dont elle est séparée par la province de Bushehr. D’une superficie de 122 608 km2, elle compte environ quatre millions et demi d’habitants dont un million…